Derniers articles

Connexion

Peut-on encore manger ?

Après la vache folle, le cochon à la dioxine, le mouton atteint de fièvre aphteuse, les volatiles grippés, les poissons carnivores, les végétaux contaminés, les additifs alimentaires, listériose, salmonelloses et vers parasitaires en tous genres  .... de quoi pouvons nous encore nous gaver ?

Peut-on encore manger ?

Après la vache folle, le cochon à la dioxine, le mouton atteint de fièvre aphteuse, les volatiles grippés, les poissons carnivores, les végétaux contaminés, les additifs alimentaires, listériose, salmonelloses et vers parasitaires en tous genres  .... de quoi pouvons nous encore nous gaver ?

 1. Besoins réels ou besoin de consommer par bêtise ?

Et oui on doit gaver la population mondiale, toutes ces bouches qui crient famines plusieurs fois par jour et qui ingurgitent des kilos de trucs dégoûtants pour satisfaire leurs estomacs jamais rassasiés.

Alors que dans beaucoup d\'endroit sur Terre on ne mange même pas un repas par jour, dans nos chers pays industrialisés, on se gave à en crever.

Regardez un reportage sur le gavage pour le foie gras, vous verrez la population mondialiste en train de satisfaire ses besoins primaires. On nous parle d\'obésité, de problèmes de santé dus à la malbouffe, et bien c\'est le juste retour des choses. C\'est bien fait pour eux ! Il suffit de réfléchir un peu au lieu de se jeter sur un bout de truc \"comestible\".

Notre corps a des besoins qui ne sont pas si importants surtout pour les sédentaires, calés les fesses sur les chaises.

Personnellement, je ne mange que lorsque mon corps me demande de manger. Je mange lentement, je n\'ai pas d\'horaires fixes et je m\'arrête lorsque mon estomac me dit stop. Je garde donc la ligne sans me priver, je fais quasiment un repas quotidien ou 2 si je n\'ai pas fini le 1er (stop de l\'estomac). Je ne rentrerais pas pour l’instant dans le schéma de l\'obésité boulimique de notre société.

2. Vive la production intensive

Comme je l\'ai dit, il faut gaver les estomacs, et pour ça il faut produire toujours plus. Oui il faut penser aux pays émergents qui ont besoin de manger mais qui de toute façon n\'achèterons pas nos produits pour se nourrir, alors pour eux, nous pays industrialisés, on produit des tonnes de denrées végétales ou animales.

Lorsque je vois les tonnes de denrées qui sont jetés avant même d\'être sur le marché ou qui sortent des poubelles des magasins, ça me laisse une impression de dégoût.

Je suis dégoûtée par ce système de consommation !!

"En France, chaque habitant jette 20kilos d'aliments par an. C\'est une réalité confirmée par une étude de la FAO (Organisation des Nations unis pour l'alimentation et l\agriculture)." 

Source : http://sos-crise.over-blog.com/article-la-moitie-de-la-production-agricole-finit-a-la-poubelle-quel-gachis-61468858.html

 

Les animaux sont eux-même bourrés de médocs inutiles, les végétaux recouverts de produits chimiques, miam que c\'est bon un cocktail de poisons, prenez de l\'arsenic ça ira plus vite.

Par contre niveau aliments sains, je ne suis pas certaine que les raffineries à côté de chez moi, soient bonnes pour la santé sans parler des bonnes odeurs de produits chimiques balancés dans les champs. Le \"bio\" n\'existe pas, c\'est de la foutaise, à moins d\'habiter le Larzac lol.

(Anectdote : hiver 2009, mon coin est recouvert de neige épaisse et un seul carré jaune ocre surgit au milieu du blanc manteau ... l\'agriculteur aurait-il fait fondre la neige sur son champ ? et comment ? ... miam du chimique sûrement ! ... la neige est composée d\'eau et donc en fondant arrose le sol non ? cet agriculteur ne doit avoir de problème de sécheresse)

3. Des solutions ?

 - Repenser le système de production vers un système réfléchit moins productif en terme de quantité mais plus qualitatif, et laisser la nature faire son œuvre pour avoir moins de chimie dans nos assiettes.

- Encourager/soutenir les agriculteurs afin de revenir à une production saine (et vive le fromage au lait cru !)

- Valoriser la vente directe avec beaucoup moins d\'intermédiaires (http://www.producteursdemaregion.com/) ... là les chaînes de distribution feront la tête mais notre porte monnaie nous sourira.

- Ne plus consommer pour engraisser mais seulement pour apporter au corps ce dont il a besoin et pas plus.

- Diminuer sa consommation de viande au profit de végétal, des peuples \"primitifs\" survivent très bien comme cela

- Réorganiser notre mode de vie/vision de la consommation pour apprécier l\'équilibre entre l\'homme et la nature.

4. Réponse à la question

Oui, on peut encore manger à condition de choisir sa façon de consommer.

Je ne vais pas dans les magasins \"bio\", c\'est de la foutaise toutes les terres sont contaminées. Dans les grandes surfaces, j\'achète juste ce dont j\'ai besoin en regardant 10 fois les étiquettes et plus de \"friandises\". Je ne succombe plus aux appels des promos en me disant, ça peut servir.

Cet article a juste pour but de dire stop au gâchis alimentaire et monétaire.